Sécurité: message de M. Gleitz, Inspecteur de l’Education Nationale

Message à l’attention des parents d’élèves des écoles de Bischheim, Schiltigheim et Hoenheim

Nous connaissons à nouveau, depuis quelques jours, une période d’extrême tension et de violence, parfois aux abords des écoles, comme cela a pu se produire mardi dernier lors de débordements en marge des manifestations lycéennes. Les directrices et directeurs d’écoles sont très vigilants et peuvent être amenés à prendre des décisions d’urgence pour garantir la sécurité de vos enfants et celle des adultes qui les encadrent. Ainsi, des PPMS (Plan Particulier de Mise en Sureté) ont été déclenchés ou des mesures de précaution supplémentaires ont été appliquées. Dans certaines écoles, les enfants n’ont été remis à leurs parents qu’une fois que le quartier était sécurisé.

Après l’attentat de mardi soir à Strasbourg, les consignes suivantes ont été décidées, en accord avec les maires des trois communes, pour les jours à venir :

  • Les écoles fonctionneront normalement, ainsi que les services périscolaires.
  • Les déplacements sur Strasbourg seront annulés, mais les activités de proximité (EPS au gymnase, piscine, spectacles, fêtes, concerts) seront maintenues.
  • Les contrôles et fouilles de sacs à l’entrée des écoles seront rigoureusement mis en œuvre.
  • Les psychologues et infirmières scolaires seront à la disposition des élèves qui en éprouveraient le besoin (angoisses, cauchemars…).

Le rectorat travaille par ailleurs directement avec les forces de l’ordre pour être au plus près de l’information et intervenir rapidement en cas de besoin. L’équipe mobile de sécurité de l’Éducation nationale est déployée.  Les polices municipales renforceront leur présence près des écoles. Enfin, le préfet a interdit toute manifestation.

Les protocoles de sécurisation des écoles sont très rôdés, des exercices sont organisés régulièrement, vos enfants y sont habitués. Je vous remercie pour votre compréhension et la confiance que vous témoignerez aux équipes pédagogiques.

Christophe Gleitz,  Inspecteur de l’Education nationale